Togo : la « Fête de la bière » débarque à Lomé !

Il existe de nombreux pays en Afrique où l’on aime boire de la bière, une habitude ancrée dans les mœurs. Mais il y a un pays qui est allé encore plus loin en transformant cette passion en fête comme en Allemagne, c’est le Togo.

Pour la septième année consécutive, la bière va couler à flot au Togo. La Brasserie BB de Lomé accueillera pendant dix jours, à partir du 11 octobre, sa fameuse « Fête de la bière ». Un évènement incontournable, surmédiatisé et très attendu par tous, ou presque. Il aura lieu cette année sur la plage, face à l’hôtel de la Paix. Une discothèque pouvant accueillir 300 personnes a été montée pour l’occasion. « On a prévu une piste de danse en plein air mais certaines personnes peuvent trouver cet endroit trop libre raison pour laquelle, nous avons prévu une discothèque qui peut contenir 300 personnes », indique Jacques Elimbi, directeur commercial marketing de la BB.

L’évènement, qui attire une foule importante, est censé promouvoir et renforcer la culture germano-togolaise, mais aussi et surtout faire de la publicité autour de la Brasserie BB et de ses partenaires. Des artistes bavarois feront le déplacement pour l’occasion auprès de célèbres artistes togolais et béninois de la chanson.

Une fête « absurde »

Organisée chaque mois d’octobre sans modération, cette fête est devenue en peu de temps une tradition à ne manquer sous aucun prétexte dans la capitale togolaise. Mais certains, à l’instar du blogueur togolais LoveJoyce Amavi, dénoncent « l’absurdité de cette fête ». Dans son post, « L’âge de la bière », le blogueur pointe du doigt les débordements causés par cet évènement. « Si en Allemagne, pays inventeur, ou tout au moins, grand producteur de bière, la fête de la bière (die Oktoberfest), est cette rencontre coutumière, conviviale, cordiale, chez nous, l’excès suprême d’alcool, et les débordements nuisibles, sont le lot de chaque année [..] D’imaginer près de 100.000 jeunes, à la fête de la bière, et à peine 300, au forum de l’emploi des jeunes, est une blessure profonde », écrit-il.

Car en effet, victime de son succès, la « Fête de la bière » à Lomé est aussi connue pour ses incidents. Chaque année, des accidents de voiture ont lieu à proximité de l’évènement. Les visiteurs se garent à même la route principale et il n’est pas non plus évident de reprendre en toute sécurité la route après avoir bu un coup de trop. Cependant les organisateurs rassurent, cette année un parking aménagé a été prévu pour accueillir 500 voitures et 500 motos. Mais qu’ont-ils prévu pour le coup de trop ?