Togo : l’opposant Jean-Pierre Fabre rejette la victoire de Faure Gnassingbé

Au Togo, au lendemain de l’annonce de la victoire du Président sortant Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle, l’opposition rejette les résultats provisoires de la Commission électorale et dénonce un coup de force électoral.

La victoire de Faure Gnassingbé à la Présidentielle au Togo est contestée par l’opposition. Le candidat de l’opposition Jean-Pierre Fabre, ne reconnaît pas sa défaite et dénonce un coup de force électoral. Il entend à tout prix contester ce résultat et apporter les preuves matérielles de sa victoire.

Jean-Pierre Fabre estime que « les procès verbaux des commissions locales nous donne largement vainqueurs ». Pour lui, « il appartient à chaque peuple d’écrire son histoire sans compter sur d’autres. Il incite le peuple togolais à prendre son destin en main.

Pour le ministre de l’Administration du territoire, Gilbert Bawara, Jean-Pierre Fabre doit apporter les preuves de ses allégations. Je l’encourage à recueillir les procès verbaux que ses représentants dans les bureaux de vote et que ses délégués dans les bureaux de vote ont signés. Qu’il présente à la Cour constitutionnelle des procès verbaux qui seraient en contradiction avec les résultats qui ont été proclamés par la Commission électorale nationale indépendante ».

Selon des résultats officiels provisoires annoncés par la commission électorale, le Président sortant Faure Gnassingbé a remporté la Présidentielle avec 58,75% des suffrages contre 34,95 pour Jean-Pierre Fabre. Lors du scrutin, près de 40% de la population ne se sont pas rendus aux urnes.