Togo : l’ancien ministre Pascal Bodjona arrêté pour escroquerie

Pascal Bodjona, ancien ministre de l’Administration territoriale et porte-parole du gouvernement, surnommé « Ministre à tout faire de Faure Gnassingbé » a été arrêté à son domicile ce samedi par la gendarmerie nationale. Les gendarmes ont encerclé le domicile du ministre avant de l’emmener dans leur véhicule afin de l’interroger dans le cadre d’une affaire d’escroquerie internationale.

(De notre correspondant)

« Messieurs les journalistes, il y a rien, je ne me reproche rien. Si la justice doit se faire elle se fera », c’est ce qu’a déclaré Pascal Bodjona, ancien ministre togolais de l’Administration territoriale et porte-parole du gouvernement alors qu’il était emmené par la gendarmerie pour être interrogé dans le cadre d’une affaire d’escroquerie internationale. Le convoi qui devait se rendre au ministère de la Sécurité, s’est finalement rendu à la Gendarmerie nationale, suivi par des membres de la famille Bodjona.

Au même moment, sur les médias officiels, le Procureur de la République a diffusé un communiqué selon lequel, « dans le cadre d’une affaire « d’escroquerie internationale » présumée portant sur 48 millions de dollars soit environ 26 milliards de FCFA au détriment d’un citoyen émirati M. Abass Al Youssef, une première plainte a été déposée par ce dernier à Lomé à l’encontre principalement de M. Agba Bertin. L’instruction de cette plainte suit son cours. Par ailleurs, l’affaire a connu un nouveau développement. M. Abass Al Youssef, présent à Lomé, a déposé une plainte à Lomé nommément contre Pascal Bodjona. Saisie de cette plainte, le parquet l’a transmise à la gendarmerie qui a interpellé ce 1er septembre 2012, Pascal Bodjona pour l’entendre dans le cadre de l’enquête préliminaire. »

Une accélération de l’affaire suite à une nouvelle plainte

Le ministre Pascal Bodjona, ami personnel de Présidant Faure Gnassingbé avait été cité comme témoin dans cette affaire impliquant l’arrestation du richissime homme d’affaires Bertin Sow Agba. L’accusé en question avait été auditionné par la justice togolaise le 10 août et avait introduit un appel contre la procédure conduite par le juge d’instruction à son encontre, procédure qu’il qualifie d’ « illégale ». Le ministre Bodjona devrait normalement comparaitre devant la justice le 7 septembre.

Le Président Faure Gnassingbé a fait venir l’émirati Abass Al Youssef, ce lundi à Lomé afin de l’écouter sur cette affaire qui depuis un moment frustre les Togolais. Ce dernier a de nouveau porté plainte, ce qui a donné un nouvel élan à cette affaire, d’où l’arrestation immédiate du ministre Bodjona qui est aussi cité. D’après une source, une confrontation a déjà démarré entre Abass Youssef et Pascal Bodjina à la gendarmerie nationale suite à son arrestation.

Lire aussi :

 Togo : un ancien chef milicien tombe dans ses propres pièges

 Togo : un tournant historique de la contestation

 Des pirates s’emparent d’un pétrolier grec au large du Togo