Togo : hommage aux marins, à Lomé

Le premier dimanche du mois de novembre de chaque année au Togo est célébré comme étant « le dimanche de la mer ». Une journée normalement fêtée le 8 juillet partout dans le monde. Elle est dédiée aux marins et à tous ceux qui tirent leur pain quotidien du travail de la mer

(De notre correspondant)

La célébration de cette journée est une occasion pour les communautés chrétiennes, et la société en général, de rendre hommage aux marins pour leur travail et sacrifices.

Au Togo, la journée de ce dimanche a été marquée par une messe œcuménique – participation de l’Eglise catholique et évangélique presbytérienne – en la chapelle Stella Maris, à Lomé, organisée par le Comité national du bien-être des gens de mer du Togo (CNBEGMT). Cette messe a été suivie d’un dépôt de gerbe en mémoire à tous les marins du monde qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur fonction.

Mais pourquoi une telle journée est-elle ainsi dédiée par l’Eglise aux marins ? Parce que « les marins sont considérés comme des marginaux de par la vie qu’ils mènent. Ceux qui travaillent sur terre pensent que ce sont des gens aux mœurs légères alors que c’est faux. Il faut tenir compte de leurs conditions de travail car ils sont loin de leurs familles et au cours de leurs traversées, ils frisent parfois la mort. Quant ils arrivent à quai, ils ont envie de se défouler et ils sont très vite catalogués. Pour beaucoup, le marin est ainsi synonyme de bière et de beaucoup de vices mais il faut être dans leur peau pour les comprendre : c’est à ce titre que l’Eglise intervient dans leur vies. Par pour leur donner des leçons, mais pour les mettre en confiance », a répondu Sowu Henry Elom, pasteur de l’Eglise évangélique presbytérienne du Togo, et directeur du Foyer des marins.