Togo : Dulcie Nodjo, une championne clouée au sol

Annoncée au championnat du monde cadet et junior d’escrime qui se tient 4 au 13 avril 2009, à Belfast, en Irlande du Nord, Dulcie Nodjo la médaillée de bronze d’escrime au championnat cadet-junior d’Afrique de Bamako, au Mali, est toujours à Lomé, faute de visa.

Notre correspondant au Togo

Toutes les démarches entreprises par la Fédération Togolaise d’Escrime (FTE) pour l’obtention d’un visa sont restées vaines. Conséquence: la délégation togolaise est restée clouée au sol. « La chancellerie irlandaise nous a demandé de revenir dans 28 jours pour retirer notre visa. Or, il est bien signifié que la compétition court du 05 au 13 avril de ce mois », a confié à Afrik.com, Eric Aménouvé, le Vice-président de la FTE, amer.

Selon des sources proches de la fédération, tout porte à croire que la chancellerie irlandaise a délibérément refusé de délivrer le visa à la délégation togolaise, « de peur qu’ils ne se volatilisent dans la nature une fois la compétition terminée à Belfast ».

Pour Dulcie Nodjo, la médaillée de bronze au sabre d’Afrique, la déception n’est pas moins grande. « C’est comme si on m’a coupé le souffle. Je me suis trop préparée pour cette compétition. Tellement je veux prouver que le Togo est aussi capable de rivaliser avec les grandes nations d’escrime », dit Dulcie très attristée. « Même l’appui tant clamé par le gouvernement à l’endroit de notre fédération afin de promouvoir cette discipline au Togo n’est que pure illusion », a lancé un membre de la fédération très révolté.

La FTE a vu le jour le 4 octobre 2008. Après quelques mois d’existence, cette jeune fédération a déjà à son actif une médaille continentale de bronze, coupe fair-play, et un médaillé d’argent au fleuret en 2003 au Sénégal, Victor Laméga, l’entraineur national.