Togo, Congo : l’adieu de Faure Gnassingbé et Sassou Nguesso à Jacques Chirac

Les Présidents Denis Sassou Nguesso et Faure Gnassingbé

Le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, et son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso, étaient parmi les 1 900 invités qui ont assisté à Saint-Sulpice, aux obsèques de Jacques Chirac.

A peine de retour de la 74ème assemblée générale des Nations-Unies, il s’est remis en route pour aller assister aux obsèques de l’ex Président Français.

L’hexagone pleure Chirac, le Togo pleure un ami. C’est au nom de l’amitié profonde et du respect mutuel qui ont toujours émaillé les relations entre le Togo et l’ancien Président français que Faure Gnassingbé regrette l’un des plus Africains des chefs d’Etat de la cinquième République. Faure Gnassingbé tenait à rendre un dernier hommage, fort des liens ‘’françafriques’’ à travers lesquels son père, Eyadéma, et l’homme d’Etat, Jacques Chirac, ont écrit certaines des pages de l’amitié franco-togolaise.

Faure Gnassingbé et Jacques Chirac

Aux hommages des célébrités, l’Afrique n’aime pas faire piètre figure. Et ce ne sera pas le cas avec l’hommage national rendu à l’un des caciques de la cinquième République en France. Pour l’ultime hommage à Jacques Chirac décédé le jeudi dernier à 86 ans, Faure Gnassingbé, aux côtés d’autres chefs d’Etats comme Denis Sassou-Nguesso du Congo,  affichait une attitude empreinte d’humilité et de solennité.

Rappelons que Jacques Chirac transmettait son amour pour la foule aux Présidents africains qui le lui ont parfois revalu par le mystérieux et emblématique réseau ‘’françafrique’’ dont le deuil, cependant, est loin d’être acté.