Togo : accord avec le groupe Dangoté pour l’ouverture d’une cimenterie

Aliko Dangote

L’homme d’affaires nigérian Aliko Dangoté exporte ses activités au Togo. Il compte désormais produire les ciments de sa marque grâce au clinker togolais. C’est  ce qui découle de l’accord de partenariat signé entre le gouvernement togolais et lui.

La direction en charge de l’information et de la communication de la présidence de la République togolaise a publié un communiqué officiel à propos d’accords entre le groupe Dangoté et le Togo. En effet, le milliardaire nigérian Aliko Dangoté, a procédé à la signature de deux accords de partenariat avec l’Etat du Togo. L’un des objets concerne l’ouverture très prochaine d’une usine qui produira des ciments Dangoté sur le sol togolais. Il s’agit d’un partenariat qui sera bénéfique pour les deux parties.

Le contenu des accords

Le communiqué officiel renseigne également sur le contenu des accords. On peut d’ailleurs y lire que : « Le premier accord porte sur la valorisation et la transformation du phosphate togolais en engrais phosphatés à destination de la région ouest africaine. Le coût de ce projet de développement minier qui débute avant la fin de l’année 2019 est estimé à hauteur de deux milliards de dollars. Le second accord est relatif à l’implantation d’une nouvelle cimenterie dans notre pays, à partir du clinker togolais et nigérian. Cette usine, d’une capacité annuelle de 1,5 million de tonnes de ciments, permettra au gouvernement togolais de répondre aussi bien à la demande locale qu’à celle des pays limitrophes ».

Il s’agit là d’une avancée majeure qui n‘aura que des répercussions positives sur le développement du Togo. Avant la fin de l’année 2020, la cimenterie sera opérationnelle. Son implantation portera à 4, le nombre total de cimenteries présentes en terre togolaise.