TikTok dans la tourmente après le décès de 7 enfants suite au «blackout challenge»


Lecture 2 min.
TikTok
TikTok (logo)

Le défi de TikiTok «blackout challenge», qui fait fureur sur la Toile, mène visiblement à l’horreur. Pas moins de sept enfants, tous âgés de moins de 15 ans, sont décédés en tentant le fameux défi. Poursuivi en justice, le réseau social se défend de toute  responsabilité.

Un défi qui consiste à s’étouffer jusqu’à perdre connaissance devant la caméra. Voilà la proposition de TikTok à travers ce qui a été baptisé «blackout challenge». Les parents de deux petites filles décédées ont porté plainte contre TikTok aux États-Unis. Lalani Walton (8 ans) et Arriani Arroyo (9 ans), deux petites filles, sont décédées respectivement en janvier et juillet 2021, après avoir réalisé le défi. Pour les parents, il ne fait aucun doute que TikTok est à l’origine de leurs décès et doit en assumer la responsabilité.

Dans la plainte déposée devant les juridictions américaines, les parents rappellent que les fillettes ne recherchaient pas de défis. Au contraire, elles sont tombées sur le challenge que TikTok leur aurait proposé à travers l’onglet «Pour toi». Les parents reprochent à la plateforme d’être informée que le «blackout challenge» prenait des proportions dangereuses sur son réseau, mais n’a pas essayé de le restreindre pour éviter l’irréparable.

Pour se défendre, TikTok précise avoir empêché les utilisateurs de rechercher le challenge. Comme résultat, précise la plateforme, les utilisateurs tombent sur un écran d’avertissement qui les redirige vers une page internet spécialement réservée aux défis en ligne. Pour sa part, Mahsau Cullinane, porte-parole de TikTok, indique que ce défi est bien antérieur à la plateforme et insiste que cela n’a jamais été une tendance du média social.

Lire : TikTok : Khaby Lame dépasse Charli D’Amelio et devient le personnage le plus suivi au monde

Avatar photo
Une plume qui balance entre le Sénégal et le Mali, deux voisins en Afrique de l’Ouest qui ont des liens économiques étroits
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter