Thomas Sankara, un mythe toujours vivant

Le 5 août 1983, Thomas Sankara, considéré comme le Che Guevara africain, renversait Jean-Baptiste Ouédraogo pour s’emparer de la présidence de la Haute-Volta (aujourd’hui Burkina Faso). Rétro en vidéos sur ce personnage hors du commun à travers un discours, un portrait et une rencontre.

Il y a 25 ans, Thomas Sankara prenait le pouvoir en Haute-Volta et en quatre ans, jusqu’à son assassinat le 15 octobre 1987, il va profondément transformer son pays, devenu le Burkina Faso, et laisser une trace indélébile en Afrique, qui le place dans la lignée des plus grands comme Lumumba ou N’Krumah.

Révolutionnaire intègre, chantre du panafricanisme, orateur plein de talent et d’humour, il saura par ses formules chocs attirer le regard du monde sur son pays. Retrouvez ou redécouvrez un homme d’exception à travers trois vidéos : un portrait du journal de la télévision française, son discours sur la dette prononcé à l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine, ex Union Africaine), à Addis-Abeba (Ethiopie), le 29 Juillet 1987, et un reportage sur sa rencontre avec François Mitterrand, le 18 novembre 1986.

Portrait de Thomas Sankara :

Antenne 2, le 17 novembre 1986, portrait du président du Burkina Faso, Thomas Sankara, 38 ans.

Discours de Thomas Sankara sur la dette

Rencontre entre Thomas Sankara et François Mitterrand

Suite et fin du voyage de François Mitterrand en Afrique le 18 novembre 1986. Le président français est arrivé à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, où il a été reçu par le capitaine-président Thomas Sankara. Commentaire sur images factuelles et discours extraits des deux chefs d’Etat.

Lire aussi :