« The Root », le nouveau magazine Internet des Africains-Américains

Le groupe de presse américain Washington Post a lancé lundi The Root, un magazine sur Internet destiné aux Africains-Américains et à la diaspora africaine. Lynette Clemetson, directrice de la rédaction, nous explique comment cette idée est née et quelles sont les aspirations du nouveau média.

The Root. C’est le nom du nouveau magazine Internet destiné aux Africains-Américains et à la diaspora africaine. Lancé lundi par le groupe de presse américain Washington Post, ce webmagazine fournit une information sur la communauté noire des Etats-Unis mais aussi sur les faits marquants de l’actualité africaine. Le site anglophone propose également une assistance pour permettre aux Africains-Américains de retracer les origines de leurs ancêtres. Henry Louis Gates Junior, professeur à l’université d’Harvard et co-fondateur de The Root, a d’ailleurs réalisé une série d’interviews avec des personnalités noires dont il a débusqué des secrets enfouis… Ces entretiens, diffusés en partie sur le site, seront passés en intégralité sur la chaîne PBS les 6 et 13 février. Lynette Clemetson, directrice de la rédaction, revient sur la naissance et les aspirations de The Root.

Afrik.com : Comment est né The Root ?

Lynette Clemetson :
Au départ, The Root n’avait pas de nom. Ce magazine est né de l’idée de Henry Louis Gates Junior et de Donald Graham, le président de la compagnie Washington Post. Ils ont commencé à parler il y a plus d’un an d’un webmagazine pour les Noirs. Nous avons commencé à travailler sur le magazine en septembre-octobre.

Afrik.com : Quel est votre cible ?

Lynette Clemetson :
Notre audience sera principalement noire mais certainement pas exclusivement noire. Nous n’allons pas nous restreindre aux Africains-Américains. Nous aimerions attirer l’attention de la diaspora.

Afrik.com : Vous avez notamment écrit sur la crise politique au Kenya. Pensez-vous que ce qui se passe en Afrique intéresse les Africains-Américains ?

Lynette Clemetson :
Nous espérons rendre ce site très intéressant en fournissant des articles très sérieux qui mettent en lumière ce qui se passe dans la communauté noire. Je pense que les Africains-Américains s’intéressent à ce qui se passe en Afrique. Quant à ceux pour qui ce n’est pas le cas, nous comptons éveiller leur intérêt pour ce qui se passe en Afrique et dans la diaspora.

Afrik.com : Comptez-vous uniquement traiter l’actualité politique du continent africain ou allez-vous couvrir des sujets plus décalés ?

Lynette Clemetson :
Je suis très en attente de sujets sociaux-culturels concernant la l’Afrique, les Antilles et la diaspora en Europe. Nous avons un écrivain nigérian qui vit aux Etats-Unis – Uzodinma Iweala, auteur de Beasts of no nation, un livre sur les enfants soldats en Sierra Leone – qui fait des critiques de livres. Nous espérons qu’il écrira sur d’autres sujets et qu’il nous présentera d’autres Africains vivant aux Etats-Unis qui pourraient écrire pour nous.

Afrik.com : Combien de journalistes travaillent avec vous ?

Lynette Clemetson :
Nous avons uniquement des journalistes freelance et des contributeurs qui écrivent pour nous régulièrement. L’équipe éditoriale est composée de quatre personnes : Henry Louis Gates Junior est directeur exécutif, je suis directrice de la rédaction, le directeur adjoint est Terence Samuel et Natalie Hopkinson est directrice associée.

Afrik.com : Fournirez-vous du contenu au site Internet du Washington Post, et vice-versa ?

Lynette Clemetson :
Nous n’avons pas pensé à cela pour l’instant, mais, comme The Root appartient au Washington Post, nous échangerons certainement du contenu.

Afrik.com : Votre site est largement dédié à la recherche des origines…

Lynette Clemetson :
Nous avons deux missions : faire un magazine en ligne et fournir un outil qui permette de faire des recherches sur sa famille. Depuis les avancées des tests ADN, les Africains-Americains sont plus intéressés dans la recherche de leurs racines. Cela tombait donc sous le sens que l’on dédie une partie du site à ces recherches. Et puis, le nom du magazine est The Root (qui signifie « la racine » en anglais, ndlr)… L’idée globale est que nous connaissions mieux l’histoire pour que nous puissions influencer le futur des Noirs.

Afrik.com : Combien de visites mensuelles espérez-vous ?

Lynette Clemetson :
Il est un peu tôt pour le dire. Mais notre cible ne se fixe pas en termes de visites mais de qualité : nous voulons fournir le meilleur contenu possible pour que les gens viennent ensuite à nous.

 Visiter le site : The Root