Terrorisme, Ramadan : le Maroc renforce la sécurité aux frontières

Le Maroc a renforcé le dispositif sécuritaire dans différents postes-frontières, dans la perspective de l’arrivée de millions de personnes lors de l’opération Transit des Marocains du monde.

En prévision de l’arrivée de millions de personnes lors de l’opération Transit des Marocains du monde, le Maroc a renforcé le dispositif sécuritaire dans différents postes-frontières, a indiqué Bladi.net.

Le site, qui évoque des sources citées par l’agence EFE, indique qu’il y a bien eu un renforcement de la sécurité à la frontière nord, notamment Melilla et de Sebta, comme cela se fait chaque année et plus spécialement pour ce mois de ramadan qui sacre le retour au bercail de nombreux Marocains du monde pour passer le mois sacré. C’est le cas par exemple du poste frontalier de Beni Ensar, entre Nador et Melilla, où les services de sécurité ont eu pour consignes d’exercer un contrôle drastique des personnes issues des pays subsahariens.

Des sources marocaines expliquent ce renforcement de la sécurité par la menace terroriste qui pèse sur le royaume depuis un moment. En effet, depuis l’appui efficace apporté par le Maroc à certains pays européens, notamment la France et la Belgique et qui a permis, outre de déjouer des attentats, de mettre hors d’état de nuire des terroriste, le royaume est devenu une cible principale. Mais c’est sans compter le professionnalisme du Bureau central des investigations judiciaires, le FBI marocain, qui est parvenu à anéantir toutes les velléités d’attaque contre le Maroc.

Toujours est-il que, selon le journal Al Ahdath Al Maghribia, des instructions fermes ont été données par la police à tous les hôtels du pays en vue de signaler tout suspect.