Quatre Franco-Marocains contestent leur déchéance de nationalité

Cinq hommes, quatre Franco-Marocain et un Franco-Turc, qui ont purgé des peines en lien avec un attentat terroriste comptent saisir le Conseil d’Etat pour contester leur déchéance de la nationalité française.

Ils sont soit Français de naissance ou naturalisés à 3 ans. Fouad Charouali, Rachid Aït El Hadj, Bachir Ghoumid, Redouane Aberbri et Attila Turk, cinq amis d’enfance originaires des Yvelines, en banlieue parisienne, s’apprêtent à contester leur déchéance de la nationalité française devant le Conseil d’Etat. Ces quatre Franco-Marocains et un Franco-Turc, ont déjà purgé des peines en lien avec les auteurs des attentats de Casablanca en 2003.

Se disant « enfants de la France », ils estiment que leur déchéance de nationalité est une « décision politique ». Jean-Pierre Spitzer et William Bourdon, leurs ont décrit, ce jeudi, des « pères de famille travailleurs, parfaitement rangés et réinsérés ». Ces hommes sont des agents de voyages, électricien, technicien de maintenance, vendeur. Mieux, l’un d’entre eux a créé son entreprise.

Les déchéances de nationalité française ont été demandées par le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Ce que les conseils des concernés, qui dénoncent « une opération politique et démagogique (…). La diabolisation qu’on veut organiser auprès de l’opinion passe par une manipulation de l’opinion », considèrent comme « une double peine » et le début d’une « mort civile, sociale et professionnelle, suivie d’une destruction de la famille » en cas d’expulsion.

Ce qui a plus conforté Bernard Cazeneuve dans sa décision, c’est que le nom de l’un d’eux, Rachid Aït El Haj, aurait ressurgi dans les investigations sur l’affaire Sid Ahmed Ghlam, soupçonné d’avoir voulu attaquer une église de Villejuif (Val-de-Marne).

Ces hommes âgés de 38 à 41 ans ont été condamnés, en 2007, à des peines de six à huit ans de prison pour leur « participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste ».