Terrorisme : Larossi Abballa, ce djihadiste français originaire du Maroc !

Larossi Abballa, 25 ans, a été identifié comme l’auteur du double meurtre survenu ce lundi 13 juin 2016 dans les Yvelines. Français originaire du Maroc, l’homme était connu des services de police français.

Abattu par les forces de l’ordre après avoir tué un commandant de police et sa compagne, au nom de l’organisation Etat islamique, ce lundi 13 juin 2016, dans les Yvelines, Larossi Abballa faisait déjà part en 2011 de sa volonté de passer à l’acte, ont indiqué plusieurs sources policières. A l’époque, le jeune homme avait été interpellé pour son implication dans une filière djihadiste active au Pakistan et en Afghanistan. Qui est Larossi Abballa ?

Né à Meulan-en-Yvelines le 28 mars 1991, musulman pratiquant, Larossi Abballa se fait d’abord connaître des services de police pour des faits mineurs de petits larcins. Selon le juge Marc Trévidic qui l’a mis en examen, il n’a que 20 ans lorsqu’il est arrêté en mai 2011 avec des amis des Mureaux et de Mantes-la-Jolie. Il fait alors partie d’une cellule qui recrute des candidats cherchant à s’entraîner au combat au Pakistan et en Afghanistan. Deux membres de cette filière sont d’ailleurs arrêtés à leur descente d’avion à l’aéroport de Lahore, où ils comptaient rencontrer un responsable d’Al-Qaïda.

En détention provisoire pendant deux ans et demi, du 14 mai 2011 au 30 septembre 2013, il se fait remarquer pour son radicalisme religieux. Il est d’ailleurs transféré de prison à plusieurs reprises et fait l’objet de rapports d’incidents pour avoir détenu des portables ou pour avoir tenté d’escalader un grillage. Fin septembre 2013, il est condamné par le tribunal correctionnel de Paris à trois ans d’emprisonnement, dont six mois ferme, pour association de malfaiteurs terroristes. Bien qu’elle soit assortie d’une mise à l’épreuve, cette peine qui a pour conséquence sa libération immédiate. Remis en liberté, il s’installe à Mantes-la-Jolie et monte une petite entreprise, « Doctor Food », qui fait des livraisons nocturnes de sandwiches halal. Mis sous coute, aucune information n’a filtré de ce que planifiait ce Français d’origine marocaine

Lundi 13 juin 2016, vers 21 heures, Larossi Abballa s’attaque à un couple de fonctionnaires de police, assurant au RAID avoir fait allégeance au groupe Etat islamique, trois semaines plus tôt. Il dit également avoir répondu à un communiqué de Abou Bakr al-Baghdadi, leader de l’organisation Etat islamique, qui, selon les propos rapportés par François Molins, demandait de «tuer des mécréants chez eux avec leur famille ».