Terrorisme au Maroc, Washington écrit à Rabat : ce que Donald Trump a dit à Mohammed VI

Le roi du Maroc, Mohammed VI et le Président américain, Donald Trump

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui fait rage dans le monde, le Maroc a reçu un message des Etats-Unis. Quel est le contenu de cette correspondance ?

Les Etats-Unis ont toujours magnifié le combat sans relâche du Maroc dans la lutte contre le terrorisme. En exemple, le rapport 2019 du Département d’Etat sur la lutte anti-terroriste au monde qui a été annoncé par le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, qui en a dévoilé les contours lors d’un point de presse.

Il a été écrit dans ce document approuvé par la Maison Blanche qu’« aucun incident terroriste n’a été signalé au Maroc en 2019 », en partie grâce aux 25 cellules prétendues terroristes anéanties ainsi qu’aux 125 individus arrêtés. « Un contrôle de la sphère religieuse » est aussi l’une des cartes abattues par Rabat pour éviter toute propension du discours extrémiste.

« Le Maroc promeut une interprétation de l’école Maliki-Ashari de l’islam sunnite, qu’il considère tolérante. Le ministère des Affaires islamiques a mis au point un programme d’éducation pour près de 50 000 imams du Maroc, ainsi que pour les femmes (mourchidates). En 2019, le centre de formation des imams du Maroc à Rabat a formé plus de 2700 chefs religieux, principalement d’Afrique de l’Ouest, dont plus de 400 femmes diplômées », détaille le rapport qui a été au préalable soumis à l’appréciation du Président américain, Donald Trump. Le programme « Moussalaha » visant les détenus islamistes a aussi été salué.

Rappelons que ce programme avait été initié par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire avec le soutien du Département d’Etat.