Terrorisme au Mali : cinq suspects présumés arrêtés

Cinq terroristes présumés ont été arrêtés ce jeudi dans la région de Tombouctou au Mali, a annoncé le chef de la direction de l’information et des relations publiques des armées. Ces individus appartiennent vraisemblablement au groupe qui a perpétré l’attaque au cours de laquelle onze militaires maliens ont été tués.

Alors que les attaques continuent au nord du Mali, l’armée poursuit sa traque contre les terroristes. Ce jeudi, cinq terroristes ont été arrêtés dans la région de Tombouctou, au nord du pays. Le chef de la direction de l’information et des relations publiques des armées, a précisé que ces individus appartiennent au groupe qui a perpétré l’attaque de Gourma-Rharous ce lundi au cours de laquelle onze militaires maliens ont été tués.

Lors de leurs arrestations, ces personnes étaient en possession de biens appartenant aux onze militaires tués dont l’arme d’un lieutenant. Parmi les interpelés, l’un d’entre eux a été arrêté après qu’un membre de la population de la région soit allé le dénoncer. Ces individus seraient liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). La veille, les organisations de défense des droits de l’Homme tels que la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) ou encore Amnesty International dénoncent la libération en Mauritanie d’un membre du groupe terroriste Ansar Dine. Une libération qui pour ces organisations est « un véritable coup dur pour les victimes de la crise malienne ».

Ces dernières semaines, le Mali a fait face à plusieurs attaques sur l’ensemble de son territoire. Face à cette situation, le Président Ibrahim Boubacar Keïta a annulé sa visite en Égypte, ce mardi. Face au terrorisme, le Mali vit en effet toujours dans la tourmente. Bien que les troupes françaises et maliennes continuent de les traquer, les groupes armés rodent toujours dans la région. Ils n’hésitent pas à commettre régulièrement des attaques meurtrières, qui font parfois beaucoup de victimes dans les rangs des soldats maliens.

Le Président Ibrahima Boubacar Keita, qui se veut rassurant, a appelé ses concitoyens ses concitoyens à « unir leurs forces pour en finir avec le cancer du terrorisme, de l’extrémisme et de toutes les formes de négation des valeurs de civilisation », ajoutant que « le Mali vaincra le terrorisme, c’est ma forte conviction ».

Lire aussi :

 Nord-Mali : 10 soldats tués dans une attaque terroriste à Tombouctou