Tempête en Somalie : près de 100 morts, des villages entiers ravagés

Au moins 100 personnes sont mortes dans une violente tempête qui a dévasté des villages entiers ce weekend dans le nord-est de la Somalie.

Elle ne leur a laissé aucune chance de survivre. La tempête était particulièrement violente ce weekend dans le nord-est de la Somalie, dans la région semi-autonome Putland. Au moins 100 personnes ont péri dans les intempéries, qui ont emportées des villages entiers, ont affirmé ce lundi les autorités locales. Et selon ces dernières, le bilan pourrait bien s’alourdir puisqu’une centaine de personne disparue est toujours recherchée.
« Le bilan jusqu’ici est de près de 100 morts, la crise est immense », selon Abdirahman Mohamed Farole, le président du Puntland, après une réunion avec des humanitaires étrangers.

Cette violente tempête « a provoqué la mort et la destruction », a également précisé les autorités de Putland, évoquant des « vents violents, des pluies torrentielles qui ont provoqué des crues subites ». Selon le gouvernement somalien, « les informations préliminaires indiquent aussi que des maisons, des bâtiments, des bateaux et des villages entiers ont été détruits et que plus de 100.000 têtes de bétail ont été perdues, mettant en péril les revenus de dizaines de milliers de personnes.»

Dirigé par un gouvernement autonome, le Putland à l’inverse du Somaliland voisin n’a pas officiellement demandé son indépendance de la Somalie.
Le Putland est une région pauvre en proie à des conflits permanents entre chefs de guerre. Elle abrite aussi depuis longtemps des gangs de pirates qui sévissent dans l’océan Indien. Plongée dans le chaos depuis la chute du président Siad Barre en 1991, la Somalie est dans son ensemble privée de réelle autorité centrale. La capitale du pays Mogadiscio est régulièrement en proie à de sanglantes attaques menées par le groupe terroriste shebab.