Tchad, Russie : que mijotent Poutine et Déby ?

Le Président tchadien, Idriss Déby, et son homologue russe, Vladimir Poutine

Le Président tchadien, Idriss Déby, prévoit une visite d’Etat en Russie pour approfondir les domaines de coopération avec son homologue Vladimir Poutine. Il se susurre que les deux dirigeants devraient aborder la brûlante question du nucléaire.

L’enjeu énergétique constitue actuellement un défi majeur de développement pour le Tchad. Sujet qui pourrait être au centre des discussions entre le chef de l’Etat tchadien, Idris Déby, et son homologue russe, Vladimir Poutine, lors d’un voyage du dirigeant de ce pays d’Afrique Centrale prévu cette année à Moscou.

Mi-décembre, le ministre tchadien en charge des Affaires étrangères, Mahamat Zene Chérif, avait insisté : « Echanger sur la coopération entre le Tchad et la Russie qui date de 1964 sera au centre des discussions », précisant : « il est possible que le président tchadien se rende en Russie en 2020 ». Cette visite interviendrait au moment où le Tchad a mis l’option sur le nucléaire civil.

Déjà en novembre dernier, l’Agence fédérale de l’énergie atomique (Rosatom), par la voie de son PDG section Afrique, Dmitry Shornikov, indiquait que « le nucléaire revient beaucoup, beaucoup moins cher (…). Notre stratégie est que si nous créons une spécialité nucléaire, elle est entièrement gérée par le personnel local ».

« Nous voudrions que vous, les Tchadiens, soyez opérationnels. Nous formons le personnel. C’est pourquoi, si nous décidons de coopérer, nous donnerons des bourses d’études aux étudiants tchadiens pour étudier les sciences nucléaires en Russie », ajoutait M. Shornikov.

« Nous sommes entièrement intégrés du bas de l’échelle de valeur au sommet de celle-ci. Ce qui signifie que nous extrayons de l’uranium, enrichissons de l’uranium, fabriquons des charbons nucléaires, concevons un plan d’énergie nucléaire pour les réacteurs nucléaires, nous exploitons le nucléaire », expliquaient Dmitry Shornikov et son adjoint Ryan Collyer.

En clair, une idée du contenu des discussions entre Idriss Déby et Vladimir Poutine, si bien entendu le Kremlin confirment aux autorités tchadiennes l’effectivité de la rencontre entre les deux dirigeants.