Tchad : quand Marine Le Pen parle terrorisme avec Déby

La Présidente du Front National (FN) par ailleurs candidate aux élections présidentielles françaises, Marine Le Pen, a été reçue en audience par le président de la République tchadienne, Idriss Déby Itno, à Am Djarass, ce mardi 21 mars 2017.

La Présidente du Front National (FN) par ailleurs candidate aux élections présidentielles françaises, Marine Le Pen, a été reçue en audience par le Président de la République tchadienne, Idriss Déby Itno, à Am Djarass, ce mardi 21 mars 2017.

Selon Info Alwihda, arrivée à bord d’un jet privé à N’Djamena, la capitale tchadienne, aux environs de 13 heures, Marine Le Pen s’est rendue, dans la ville d’Am Djarass, à 1380 km de la capitale, où elle s’est longuement entretenue avec le chef de l’Etat tchadien. Le site précise que Marine Le Pen était accompagnée de M. Phillipot, numéro deux du parti.

A sa sortie d’audience, Marine Le Pen a, toujours selon Info Alwihda déclaré que « la situation du terrorisme est un drame. Nous avons discuté de la coopération du Tchad et de la France dans la lutte contre ce terrorisme, de la manière dont on doit envisager l’avenir. Nous avons fait le tour de la situation politique. Nous avons partagés les inquiétudes qui étaient les nôtres sur la Libye. Moi et le Président avions les mêmes analyses, il s’agissait là de très graves erreurs qui allaient avoir de conséquences lourdes. Nous avons été les plus lucides, lui en Afrique et moi en Europe, sur cette situation. Nous avons envisagés de nous revoir, peut être dans une visite officielle où j’inviterai le Président Déby ».

Une première sortie africaine de la patronne du Front National réservée au Tchad, insiste la présidence de la République tchadienne. En présence de la Première dame de ce pays d’Afrique Centrale, Hinda Déby, Marine Le Pen doit visiter l’Hôpital de la mère et de l’enfant, ce mercredi.