Tchad : nouvel attentat meurtrier à N’Djamena, 17 morts

La capitale du Tchad, N’Djamena, a été frappée par un attentat. Dix-sept personnes ont été tuées, ce lundi, au cours d’une opération de la police tchadienne contre des éléments de Boko Haram.

Deux semaines après un attentat à N’Djamena, la capitale tchadienne, la ville a été de nouveau la cible d’une attaque meurtrière. Dix-sept personnes ont été tuées au cours d’une opération de la police tchadienne contre des membres du groupe terroriste Boko Haram dans un quartier de N’Djamena.

En effet, six policiers, onze éléments de Boko Haram et un agent national pour la sécurité ont été tués. Lors de l’opération, plusieurs ceintures bourrées d’explosifs ont été saisies. L’opération a été menée à la suite de l’attentat du 15 juin dernier. Pour l’heure, l’attaque n’a pas été revendiquée.

Ce nouvel attentat intervient deux semaines après que 23 personnes sont mortes et 101 autres blessés dans un double attentat suicide qui a eu lieu, le 15 juin dernier, au cœur de la capitale tchadienne. Ces deux attaques ont visé le commissariat central de la capitale ainsi que l’école de police de N’Djamena.

En moins d’un mois, le Tchad a été visé par deux attentats. Le pays qui lutte aux cotés du Nigeria contre le groupe Boko Haram, n’est désormais plus à l’abri du groupe terroriste qui semble vouloir multiplier ses assauts.