Tchad: les policiers consignés dans les commissariats à N’Djamena

La sécurité a été renforcée dans la capitale tchadienne, N’Djamena, ce mardi, au lendemain du double attentat, devant deux bâtiments de la police, qui a coûté la vie à 27 personnes. Les policiers ont été cantonnés dans les commissariats. Ils sont accusés de négligence après l’attaque. La frontière avec le Cameroun a été fermée tandis qu’un couvre-feu a été instauré à partir de 19h dans la capitale où l’armée a été déployée en lieu et place de la police. « Les policiers sont interdits de sortir et d’entrer. (…) Le gouvernement estime que les attentats de la journée incombent à une défaillance de sécurité », a indiqué le commandant Mahamat Richard Gagna, rapporte Anadolu Agency.