Tchad : le maréchal Idriss Déby Itno gracie 538 prisonniers

Maréchal Idriss Déby

À l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de l’accession à la souveraineté nationale et de son élévation à la dignité de Maréchal du Tchad, le chef de l’État, Idriss Déby Itno, a gracié 538 prisonniers. Mais, une grâce qui ne concerne pas les terroristes de Boko Haram et les auteurs des infractions contre l’environnement.

Le Tchad célèbre, ce mardi 11 août 2020, son accession à la souveraineté internationale. Cet événement est couplé à l’élévation du chef de l’État, Idriss Déby Itno, à la dignité de Maréchal du Tchad. À l’occasion de cette fête nationale, le Président Idriss Déby Itno a gracié 538 prisonniers. Cette grâce présidentielle n’est pas accordée aux prisonniers terroristes de Boko Haram et aux auteurs des infractions contre l’environnement.

Le groupe terroriste Boko Haram a fait de nombreuses victimes dans la population civile et militaire tchadienne. Idriss Déby Itno estime que la force mixte multinationale « n’a pas suffisamment fait le travail pour nous permettre d’endiguer ce mal » et prédit que les incursions des terroristes « vont continuer » dans le bassin du Lac Tchad. Le chef de l’État tchadien s’est exprimé également sur la guerre en Libye et accuse le camp de l’Ouest libyen « d’héberger les terroristes et de recruter des mercenaires », affirmant implicitement son soutien au maréchal Haftar.

Pour couronner ce 60ème anniversaire de l’accession à la souveraineté internationale du Tchad, le chef de l’Etat Idriss Déby Itno sera élevé au rang de Maréchal, ultime niveau de la hiérarchie militaire, au cours d’une cérémonie spéciale à l’Assemblée nationale. Ce titre honorifique avait été attribué au chef de l’État tchadien en juin dernier par des députés de l’Assemblée nationale.

Devenue république autonome en 1958, le Tchad accéda à l’indépendance le 11 août 1960 sous la présidence de François Tombalbaye.