Tchad : l’opposant Saleh Kebzabo prêt à rentrer au pays

Depuis l’annonce d’une tentative de déstabilisation du régime tchadien, la police a mis en détention une dizaine de personnalités civils et militaires, parmi lesquelles quatre députés, rapporte RFI. L’un des opposants, Saleh Kebzabo, avait lui aussi été officiellement convoqué par la justice. Mais le chef de file de l’Union Nationale pour le Développement et le renouveau est actuellement en Afrique du Sud pour une session du parlement panafricain. Saleh Kebzabo affirme que cette affaire est montée de toutes pièces par le pouvoir pour régler ses comptes avec l’opposition et se dit prêt à rentrer au Tchad, même s’il encourt le risque d’être « emprisonnée », voir « éliminé ».