Tchad : Idriss Deby fait procéder à une relecture de la Constitution

Le Président du Tchad, Idriss Déby

Pour respecter une promesse faite il y a deux ans, le Président tchadien, Idriss Deby, vient de créer un comité pour la relecture de la nouvelle Constitution.

En vue de l’organisation du deuxième Forum national inclusif, le Président du Tchad, Idriss Deby, a créé un comité qui s’en charge exclusivement. Dans ce pays, une nouvelle Constitution, dont la finalité est le passage à une IVe République, a été adoptée. Et ce comité, mis en place par le Président, a pour mission de procéder à la relecture de ladite Constitution, qui a vu le jour il y a deux ans.

Et, en créant ce comité, le président de la République du Tchad n’a fait que respecter une promesse vieille de deux ans. Lors de la réalisation de ladite Constitution, en 2018, en effet, Idriss Deby avait promis qu’il y aurait, tous les deux ans, une nouvelle évaluation de cette loi fondamentale du pays, dont le but était l’amélioration du fonctionnement dudit pays.

Les dispositions les plus critiquées dans l’actuelle Constitution, depuis deux ans, sont la suppression du poste de Premier ministre, l’instauration d’un serment confessionnel pour les ministres et les hauts fonctionnaires, ou encore le fait de fixer l’âge pour être candidat à la présidence de la République à 45 ans. D’ailleurs, pour n’avoir pas été adoptée par référendum, ladite Constitution est qualifiée d’ « illégitime » par beaucoup de citoyens.

Dès lors, ce nouveau Comité d’organisation mis en place par le Président tchadien aura comme défi majeur de faire participer les différentes couches sociales et politiques à ce forum. En 2018, en effet, l’opposition, qui considérait que les résultats du forum étaient connus d’avance, n’avait pas jugé utile d’y participer. Elle avait donc boycotté les travaux.