Tchad, Crime contre l’humanité : perpétuité confirmée pour Habré

En appel à Dakar, le tribunal spécial africain a confirmé la condamnation à perpétuité de l’ex-Président tchadien Hissène Habré, jugé en première instance pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, en juillet 2016.

Le tribunal spécial africain a confirmé en appel à Dakar la condamnation à perpétuité de l’ex-président tchadien Hissène Habré. L’ex-chef de l’Etat avait été jugé en première en instance pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, en juillet 2016.

Hissène Habré est donc condamné à la prison à vie pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de torture. C’est le président de la Chambre d’appel à Dakar qui a confirmé la peine prononcée en première instance en mai 2016, ce jeudi 27 avril 2017. Les avocats de l’ex-chef d’Etat avaient fait appel de sa condamnation, la jugeant trop sévère, suite à ce premier procès.

S’agissant de l’accusation de viol, Hissène Habré, qui n’était pas présent lors de l’annonce du verdict, a par contre été acquitté. L’ancien Président était jugé par les Chambres africaines extraordinaires (CAE), le tribunal spécial mis en place par l’Union africaine (UA) et le Sénégal.

Agé de 74 ans, Hissène Habré avait été condamné en mai 2016 pour avoir ordonné l’assassinat de milliers d’opposants. Il était en outre poursuivi pour viols et tortures.