Tanzanie : plus de cent extrémistes arrêtés

La police tanzanienne

La police tanzanienne a arrêté une centaine d’extrémistes accusés de vouloir établir des bases au Mozambique.

Coup de filet de la police tanzanienne qui a procédé à l’arrestation de 104 militants islamistes. Ils sont accusés d’avoir l’intention d’établir des bases au Mozambique voisin. La police tanzanienne affirme avoir procédé à ces arrestations lors de récentes opérations de sécurisation dans le sud et l’est du pays. Les suspects ont avoué leur intention d’aller au Mozambique pour rejoindre des camps radicaux.

Depuis octobre 2017, au moins 50 attaques d’islamistes présumées ont été perpétrées dans le nord du Mozambique. Au moins quatre-vingt-dix personnes ont été tuées dans ces violences, et plus de 1 000 familles ont été déplacées.

Depuis un an, Cabo Delagado, la partie du Mozambique qui borde la Tanzanie, est en proie à des violences. Aucune attaque n’a jusque-là été revendiquée par un quelconque groupe que ce soit.

Alors que le gouvernement du Mozambique menace de répression les assaillants, les habitants de la zone touchée par les attaques se disent convaincus que les groupes d’agresseurs sont aussi composés de personnes originaires d’Afrique orientale et centrale et ont souvent forcé les communautés locales à respecter la charia.