T’es otages, tu payes

Le gouvernement allemand souhaite que les touristes nationaux récemment libérés ou relâchés par leurs ravisseurs, dans le sud algérien et le nord malien, payent une partie des frais engagés pour les sauver, rapporte IOL. Sans préciser toutefois si les 5 millions d’euros de rançon, qu’il nie avoir payé, feront partie de ces frais.