Sur RFI, Mamane raille Macky Sall, « Président fondateur » du… Sénégal


Lecture 2 min.
Macky Sall
Macky Sall

Mamane, chroniqueur à la radio française RFI, a porté son choix de ce mardi sur le « Président fondateur » de l’Alliance pour la République, au Sénégal. Comprenez Macky Sall, qui vient de s’octroyer un « supplément de frites », en prolongeant son mandat d’au moins 10 mois.

Appétit grandissant du « Président fondateur »

L’appétit vient en mangeant. C’est tout le sens de la chronique de ce mardi 6 février 2024 servie par Mamane sur RFI. Dans sa chronique, il est question de la République très très démocratique du Gondwana. Le pays objet de sa chronique n’étant autre que l’ancienne République Démocratique du… Sénégal. Assimilant le pouvoir à un plat, le chroniqueur d’origine nigérien a fait ressortir l’appétit grandissant du « Président fondateur », qui n’a pas hésité à demander une nouvelle portion de frites, après avoir vidé son assiette.

Selon le chroniqueur, en reportant les élections présidentielles au Sénégal, Macky Sall a voulu « fixer la date des élections le plus loin possible pour rester encore un moment dans le restaurant afin de pouvoir manger (son) supplément de frites ». Évoquant le « supplément de mandat », Mamane l’appelle « le mandat cadeau ». Non sans donner plus de détails sur cette forme de prolongation du mandat présidentiel. « Dans le mandat cadeau, il n’y a pas d’élection et tu restes Président », dit Mamane.

« Cela finit toujours en mandat illimité »

Le chroniqueur poursuit : « on l’appelle aussi mandat tombé du ciel, mandat Dieu donné. C’est Dieu qui te l’a donné suivant la fable de Lafontaine qui dit :  »aides-toi, Dieu t’aidera, le Ciel t’aidera ». Et Mamane d’éclairer que « la seule nuance entre supplément de mandat et mandat cadeau est que le supplément de mandat se compte en mois ». Et selon le chroniqueur, « il faut donc plusieurs suppléments de mandats pour avoir un mandat cadeau ».

Et d’analyser que « les suppléments de mandat, c’est comme les frites, c’est trop bon ! Tu manges, tu manges, t’en redemandes, t’en redemandes et tu n’es jamais rassasié. En général, cela finit toujours en mandat illimité ». Pour rappel, quelques heures avant le début de la campagne électorale, le Président sénégalais a reporté la date des élections. Désormais, en lieu et place du 25 février, c’est la date du 15 décembre 2024 qui est retenue pour ce scrutin.

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter