Sur le chemin du calvaire de Soleil Nganang

Un roman simple et juste sur la condition des femmes et des enfants dans la société gabonaise.

Après un échec amoureux, sa fille nouvelle-née dans les bras, Nkene s’installe à Libreville dans l’espoir d’y mener une vie meilleure. Elle y rencontre Ayiboto, avec qui elle file un temps le grand amour. Mais les désillusions s’enchaînent et, sur le chemin du calvaire, Nkene puis ses filles Léa et Félicia vont devoir faire preuve de toute leur volonté pour réaliser leurs rêves…

D’une plume simple et juste, Soleil Nganang retrace le parcours de femmes et d’enfants courageux qui luttent pour obtenir la vie qu’ils désirent dans une société gabonaise qui les négligent et leur en refuse encore trop souvent les moyens.

Extrait

Couchée sur son lit de maternité, encore fatiguée par l’enfantement, Nkene réfléchit déjà au prénom que portera son bébé. Certes, elle n’est pas allée loin dans ses études ! Mais le peu qu’elle a lu et appris est suffisant pour comprendre que le nom d’un enfant, ou son prénom, détermine son caractère et son avenir. Si elle a choisi pour sa première fille le nom de Léa – féminin de Léo, lion –, c’est parce que les âmes fortes et généreuses ont plus de chance de réussir.

Mais, cela ne suffit pas, les conditions d’existence ont aussi une grande part dans la qualité de vie.

Nkene passe en revue quelques prénoms connus… Félicia, pourquoi pas ? C’est l’équivalent espagnol de Félicité, dont le synonyme est « béatitude », bonheur parfait, complet. Mais, pour que sa fillette reçoive tous ces attributs, toutes les conditions doivent être réunies.

Commander le livre Sur le chemin du Calvaire aux Éditions Jets d’encre