Soutien des stars à Bouteflika : la polémique enfle en Algérie

Le clip réalisé par des artistes en Algérie pour soutenir la candidature du Président sortant Abdelaziz Bouteflika est à l’origine d’une polémique qui ne cesse d’enfler.

Le clip réalisé par des artistes en Algérie pour soutenir la candidature du Président sortant Abdelaziz Bouteflika est à l’origine d’une polémique qui prend une certaine dimension.

Diffusé sur la Toile, ce clip ne fait pas l’unanimité. Certains internautes n’ont pas manqué d’afficher leur indignation face à la « participation de leurs stars à cette campagne où elles n’ont pas leur place ». Des commentaires aussi acerbes les uns que les autres que certaines stars en son t arrivées à regretter d’avoir participé à cet enregistrement vidéo. Toutefois, plusieurs d’entre eux soutiennent avoir été floués.

C’est le cas entre autres du comédien Smaïn et de la chanteuse Kenza Farah, qui ont tous deux soutenu ne pas savoir que ce clip allait servir pour appuyer la campagne du Président sortant Abdelaziz Bouteflika. RFI indique que Kenza Farah a expliqué avoir été sollicitée pour participer à une chanson patriotique. De son côté, le producteur de Smaïn explique que le comédien, ne comprenant pas l’arabe, n’avait pas saisi l’objectif de la chanson. Et Smain de reconaître avoir été trompé.

Selon RFI, la polémique a commencé à enfler lorsque mardi soir, au cours de leur émission, deux chroniqueurs télé ayant participé à ce clip ont avoué qu’ils avaient été rémunérés pour cela. Une sortie qui frise le scandale au point que leur émission a été par la suite supprimée de la grille, relève RFI qui poursuit en indiquant que la chaîne de télévision Dzair Tv appartient à Ali Haddad, un homme d’affaires très proche du clan Bouteflika.

A l’origine de la suppression de leur émission, la direction n’aurait pas du tout apprécié la révélation des deux chroniqueurs.