Soudan : plusieurs blessés dans des heurts aux abords du palais


Lecture 2 min.
Manifestation au Soudan (27 oct 21)
Manifestation au Soudan

La répression de manifestations aux abords du palais présidentiel soudanais a fait plusieurs blessés après que la police a chargé pour tenter de disperser les manifestants.

Les Soudanais ne décolèrent toujours pas dans la quête d’un gouvernement entièrement civil. Les manifestations à l’encontre du régime piloté par le chef de l’armée, Abdel Fattah al-Burhan, se multiplient et sont systématiquement réprimées par les forces de défense et de sécurité de ce pays de la Corne de l’Afrique.

Ce jeudi 13 janvier 2022, des manifestants, qui sont descendus dans les rues de Khartoum, la capitale du Soudan, pour réclamer un régime entièrement civil, ont été chargés par les éléments des forces de l’ordre en vue de les disperser. La police a fait usage de grenades assourdissantes et autres gaz lacrymogènes.

Les forces de sécurité tentaient d’empêcher les manifestants d’atteindre le palais présidentiel. C’est par le portail sud du palais que les manifestants ont tenté d’accéder à ces lieux hyper-sécurisés en ces temps de forte protestation. Les éléments des forces de l’ordre, outre les lacrymogènes et les grenades assourdissantes, ont fait usage de canons à eau, selon le récit du correspondant de l’Agence Anadolu.

Si certains manifestants, postés au premier rang, étaient munis de boucliers en métal, de masques à oxygène, entre autres matériels de protection pour tenter de contenir l’assaut des forces de l’ordre, d’autres, qui n’avaient pas pris autant de précaution, ont été blessés. Les manifestants ont tout de même tenté de faire reculer les forces de sécurité avec des jets de pierres, entraînant parfois une course-poursuite aux abords du palais présidentiel du Soudan où la situation est toujours tendue.

A lire : Soudan : une violente répression de manifestants contre le régime militaire fait trois morts

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter