Soudan : plus de 100 morts dans des combats entre deux clans d’une tribu


Lecture 1 min.
arton44318

Plus de cent personnes ont péri au Soudan dans des affrontements entre deux clans d’une tribu du Kordofan-ouest, qui se disputent des terres.

Nouveau drame dans la province du Kordofan, au Soudan. Au moins 133 personnes ont péri dans des affrontements entre deux clans d’une tribu du Kordofan-ouest, région riche en pétrole. Les belligérants se disputaient des terres, ont indiqué des chefs tribaux. Ces combats meurtriers et sanglants ont éclaté dimanche entre deux clans de la puissante tribu arabe des Misseriya -les al-Zioud et les Awlad Amran – et se sont poursuivis jeudi, selon le chef de tribu Mokhtar Babo Nimir, qui a évoqué aussi un nombre élevé de blessés.

D’après ce chef tribal, non impliqué dans ces combats près de la frontière avec le Soudan du Sud, « il n’y a pas de troupes gouvernementales pour séparer les belligérants », confirmant la mort de plus de 100 personnes. Les affrontements tribaux causés par des disputes sur la propriété des terres et du bétail sont fréquents et meurtriers dans le Kordofan-ouest, frontalier à la fois du Kordofan-sud, théâtre depuis trois ans d’une rébellion de la branche nord du Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-N), et du Darfour, où le conflit en cours depuis plus d’une décennie redouble de violences depuis plusieurs mois.

Plusieurs experts ont pointé du doigt Khartoum, qu’ils accusent d’être en partie responsable de la détérioration des relations entre et les tribus, après leur avoir fourni des armes pour qu’elles combattent les rebelles. Seulement, elles utilisent ces armes dans des affrontements liés aux terres et à l’eau contre leurs rivaux.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter