Soudan : les ONG de plus en plus cibles de violences au Darfour

Au Soudan, dans la région du Darfour, les violences à l’encontre des organisations humanitaires ont doublé en 2013, par rapport à l’année précédente, selon l’ONU.

C’est incontestable. Les organisations humanitaires sont de plus en plus cibles de violences au Soudan, dans la région du Darfour. Selon l’ONU, les violences à l’encontre des ONG ont doublé en 2013, par rapport à l’année précédente, reflétant une détérioration générale de la sécurité dans cette région de l’ouest du pays. Il y a au total 66 incidents, qui vont de la simple menace à l’assassinat, en passant par le cambriolage, contre 31 en 2012.

D’après l’ONU, au total trois employés locaux d’ONG humanitaires ont été tués au Darfour, où aucun crime de ce type n’avait été enregistré en 2012.
L’incident le plus courant reste le vol, avec 21 cas de vol à main armée dans des bureaux ou des locaux appartenant à des ONG humanitaires, soit trois fois plus qu’en 2012, souligne l’ONU. Viennent ensuite les vols de voiture : 12 véhicules ont été volés par des hommes armés en 2013, contre six l’année d’avant.

Pas plus tard que le mois de janvier, le chef de la mission conjointe ONU-Union africaine au Darfour (MINUAD), Mohamed Ibn Chambas, avait affirmé que la sécurité s’était détériorée, en 2013n au Darfour, avec notamment 16 Casques bleus tués et au moins 350 000 personnes déplacées, en raison des violences. Cette insécurité qui mine cette zone est due aux combats entre forces gouvernementales et rebelles, qui durent depuis dix ans. Mais une augmentation des conflits tribaux, de la criminalité et du banditisme a également été constatée au Darfour. L’ONU estime à au moins 300 000 morts dans cette région depuis 2003, en raison des violences.