Soudan : les manifestations ne faiblissent pas


Lecture 2 min.
Dispersion d'une manifestation à Khartoum au Soudan
Manifestation à Khartoum au Soudan

Les Soudanais sont massivement sortis, ce mardi 15 mars, dans la capitale, Khartoum, pour protester contre les violences policières.

Ils ont été très nombreux les Soudanais à battre le macadam, ce mardi, dans la capitale, Khartoum. L’objectif de cette manifestation d’envergure ayant vu la participation de milliers de personnes, protester contre les répressions des forces de sécurité sur les manifestants qui exigent le retour au régime civil dans le pays.

A l’initiative des « Comités de coordination de la Résistance », les Soudanais ont arpenté les rues de la capitale et d’autres villes comme Bahri, au Nord, pour dénoncer la volonté de l’armée de faire main basse sur le pouvoir. Les manifestants ont en outre exigé la libération des détenus politiques. Les manifestations de ce jour interviennent après d’autres de la veille.

En effet, le lundi, les Soudanais, fidèles à leur exigence d’un régime civil, après les décisions du chef de l’armée, Abdel Fattah al-Burhan, de confisquer du pouvoir, sont massivement descendus dans les rues à travers des manifestations qui ont été violemment réprimées par les forces de sécurité, puisque le Comité des médecins du Soudan a fait état de 133 manifestants qui ont été blessés, principalement à Khartoum.

A lire : Soudan : la rue maintient la pression sur l’armée

A noter qu’en plus de la main mise sur le pouvoir, en tant que militaire, Abdel Fattah al-Burhan a imposé l’état d’urgence et décrété la dissolution du Conseil de souveraineté de même que le Conseil des ministres de transition.

Avatar photo
Journaliste pluridisciplinaire, je suis passionné de l’information en lien avec l’Afrique. D’où mon attachement à Afrik.com, premier site panafricain d’information en ligne
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter