Soudan : l’armée repousse une attaque des rebelles au Darfour

L’armée du Soudan a annoncé, dimanche, qu’elle avait repoussé une attaque contre l’Etat du Darfour par des groupes armés soutenus par le Soudan du Sud.

L’armée soudanaise a été prise pour cible, ce dimanche, par les rebelles du Darfour. En effet, selon le porte du gouvernement Al-Sawaramy Khalid Saad, « l’armée du Soudan et les forces de soutien rapide ont pris en embuscades les forces terroristes et les ont entrainées sur le champ de bataille, où, dimanche, les forces de soutien rapide les ont attaquées dans la région d’Al-Nazhara, au sud de la localité de Tulus, leur infligeant d’importantes pertes en effectifs et en matériels ».

À la suite de l’attaque, l’armée soudanaise a saisi plus de 100 véhicules après le fuite des rebelles, laissant derrières eux leurs compagnons morts au combat. De plus, l’armée soudanaise a accusé le Soudan du Sud d’accueillir et d’entraîner les groupes rebelles, précisant que « les rebelles du Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE) sont entraînés, depuis des mois, par des experts étrangers dans la région de Raja, dans l’Etat de Bahral-Ghazal, au Soudan du Sud, dans le but de nuire au Soudan ».

Selon un communiqué des autorités du pays, « le gouvernement n’a cessé de transmettre des notes au gouvernement du Soudan du Sud pour attirer son attention sur la gravité de ces violations des conventions internationales et bilatérales, pourtant le Soudan du Sud continue d’accueillir et de soutenir les terroristes, en leur fournissant des points de passage par lesquels ils peuvent entrer au Soudan».

Le Soudan accuse le Soudan du Sud d’accueillir et d’aider l’Alliance du front révolutionnaire soudanais, qui rassemble trois des principaux groupes rebelles du Darfour, en plus du Mouvement pour la libération du peuple soudanais.