Soudan du Sud : les rebelles lancent une offensive à Malakal

La rébellion sud-soudanaise, fidèle à Riek Machar, a lancé ce mardi une offensive sur la ville stratégique de Malakal, dans l’Etat du Haut-Nil, afin de la reprendre aux mains des forces gouvernementales.

L’attaque lancée ce mardi matin à Malakal par les rebelles sud-soudanais est d’une vaste ampleur. Ces derniers tentent de récupérer cette localité pétrolière, située dans le nord-est, actuellement aux mains des forces gouvernementales.

« Les combats sont très intenses. Il y a des combats en périphérie de la ville. C’est une très grande attaque, coordonnée », a indiqué un témoin qui s’est confié à l’AFP. Selon des habitants, ces combats sont les plus importants depuis l’annonce d’un fragile cessez-le-feu, signé le 23 janvier entre belligérants.

Le pays est en proie à un conflit sans précédent depuis le 15 décembre, qui a débuté a Juba, la capitale, et qui oppose l’armée, loyale au Président Salva Kiir, et différents groupes de rebelles regroupés derrière l’ancien Vice-président Riek Machar. Il s’articule autour d’une lutte de pouvoir entre Kiir et Machar, limogé en juillet dernier.

Après des semaines de combats, les deux parties avaient accepté de négocier à Addis Abeba, la capitale éthiopienne, les termes d’un cessez-le-feu, bien que celui-ci soit régulièrement violé. Les combats ont fait plusieurs milliers de morts et quelque 900 000 déplacés.

Riek Machar est accusé d’avoir tenté un coup d’Etat contre son rival, ce que dément formellement le chef de la rébellion. Cette rivalité a déclenché par ailleurs un conflit ethnique, et plusieurs massacres à caractère communautaire opposant les Dinka de Salva Kiir et les Nuer de Riek Machar, ont été enregistrés.