Sommet Etats-Unis/Afrique annoncé par Biden, ce que l’on sait

Muhammadu Buhari et Joe Biden
Muhammadu Buhari du Nigeria et Joe Biden

Washington a annoncé la tenue, au mois de décembre prochain, d’un sommet entre les Etats-Unis et l’Afrique. Plusieurs dizaines de pays africains sont attendus à Washington pour échanger sur les questions de sécurité alimentaire et autre changement climatique.

C’est ce mercredi 20 juillet 2022 que le Président américain, Joe Biden, a annoncé la tenue d’un sommet entre les Etats-Unis et plusieurs dizaines de pays africains. Dans un communiqué, Joe Biden a déclaré que «ce sommet démontrera l’engagement durable des Etats-Unis envers l’Afrique et soulignera l’importance des relations entre les Etats-Unis et l’Afrique et d’une coopération accrue sur des priorités mondiales communes».

Le sommet visera à «établir un nouvel engagement économique, à promouvoir la démocratie et les droits humains, à faire progresser la paix et la sécurité et à relever des défis tels que la sécurité alimentaire et le changement climatique ainsi que la pandémie de Covid-19», a ajouté le Président américain. Joe Biden ne s’est pas encore rendu en Afrique depuis qu’il est élu Président des Etats-Unis. Il rentre d’un séjour au Moyen-Orient, qui l’a mené en Arabie Saoudite, en Palestine et autre Israël.

Lors du sommet Etats-Unis/Afrique de 2014, le Président américain de l’époque, Barack Obama, avait annoncé un investissement de 33 milliards de dollars sur le continent, secteurs public et privé confondus. Ces promesses d’investissement devaient se répartir comme suit : 7 milliards débloqués par l’administration américaine pour le développement des échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l’Afrique, 14 milliards provenant du secteur privé (banque, BTP…) et 12 milliards concernent l’initiative Power Africa, dont l’objectif et d’améliorer l’approvisionnement électrique des foyers et des entreprises.

D’ailleurs, à travers l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), Power Africa avait annoncé, en septembre 2020, une subvention d’un montant total de plus de 2,6 millions dollars américains, soit environ 1,4 milliard FCFA, aux établissements de santé par des sociétés d’énergie solaire en Afrique subsaharienne. La subvention devait aider à fournir de l’électricité hors réseau fiable et abordable à près de 300 établissements de santé.

Lire : Sommet Etats-Unis/Afrique : « un événement historique », selon Obama