Sommet de l’UA : Macky Sall présente deux rapports à la conférence des chefs d’Etats

Dans le cadre du 25ème sommet de l’Union Africaine, le Président du Sénégal, Macky Sall, a présenté, ce lundi 15 juin 2015, à Sandton en Afrique du Sud, deux rapports à la conférence des chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union Africaine.

A Dakar,

En sa qualité de président en exercice de la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et président du Comité Africain de Haut Niveau sur le Commerce (HATC), le Président Macky Sall a d’abord présenté le rapport du comité qui s’est réuni en sa 5ème session, le 13 juin 2015, à Johannesburg. Ce rapport a formulé un certain nombre de recommandations qui portent sur :

– 1 : Les objectifs et principes directeurs des négociations pour la mise en œuvre de la zone de libre échange continental qui doit être approuvé par la conférence.

– 2 : La feuille de route à titre indicatif pour la création de la zone de libre- échange continentale (ZLEC).

– 3 : Les termes de référence pour le forum de négociation de la zone de libre échange continentale, les dispositions institutionnelles ainsi que les projets de décisions et de déclarations relatives au lancement des négociations.

Macky Sall a présenté un deuxième rapport portant sur le NEPAD en sa qualité de président du Comité d’Orientation du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique. Ce rapport porte essentiellement sur :

– 1 : Le renforcement des communautés économiques régionales pour leur permettre de s’acquitter de leur mandat d’intégration régionale grâce à une approche cohérente en vue d’obtenir des objectifs de renforcement des capacités.

– 2 : L’autonomisation économique des femmes à travers un programme genre qui constitue un mécanisme institutionnel permettant d’aborder les questions de genre et propose des stratégies idoines visant à inscrire les préoccupations des femmes dans les programmes et processus prioritaires de l’agence pour la mise en œuvre du NEPAD. Le chef de l’État a aussi rendu compte du plaidoyer qu’il a fait lors du sommet du G7 et s’est beaucoup appesanti sur la question de l’énergie. Le rapport propose la mise en place d’un instrument de gestion énergétique doté d’un budget de 5 milliards de dollars pour permettre aux pays africains de faire face à la question cruciale de l’énergie en Afrique. Ces deux rapports ont été adoptés à l’unanimité par les Chefs d’États et de gouvernements présents.

Un fond de 5 milliards de dollars pour capter et sécuriser les investissements dans le domaine de l’énergie en Afrique et l’endossement par l’Union africaine de la candidature du Sénégal au poste de membre du Conseil exécutif de l’UNESCO pour la période 2015- 2019.

Le chef de l’État a quitté Sandton ce soir pour arriver à Dakar demain dans la matinée.