Somalie : les shebab attaquent une base de la force de l’Union Africaine

Les insurgés somaliens shebab ont attaqué, ce vendredi, une base de la force de l’Union Africaine (AMISOM), dans la sud du pays.

Recrudescence de la violence en Somalie où les insurgés ont attaqué, ce vendredi 15 janvier 2016, un camp hébergeant des militaires kényans de l’AMISOM, la Force de l’Union africaine (UA) en Somalie, et des soldats somaliens, dans le sud du pays, dans la région de Gedo, frontalière du Kenya et de l’Ethiopie. Selon un militaire somalien, l’attaque a fait plusieurs morts.

Ce responsable militaire affirme que les combats ont été intenses et qu’il y a eu de nombreuses pertes. Selon le porte-parole de l’armée kényane, les shebab se sont emparé d’un camp de l’armée somalienne proche de celui des troupes kényanes qui ont « contre-attaqué ». Selon ce dernier, « les combats se poursuivent et le bilan des pertes de chaque côté est inconnu ».

Les combats de ce genre entre shebab et soldats de l’AMISOM sont fréquents en Somalie. Même si leur champ d’action s’est réduit en raison des offensives de la force de l’Union Africaine à leur encontre, il n’empêche que les insurgés somaliens ont toujours une grande capacité de nuisance et commettent régulièrement des attentats sanglants dans le pays. Même la capitale somalienne Mogadiscio n’est pas épargnée.

Sans compter, que les shebab, qui ont déclaré la guerre au Kenya, qu’ils accusent d’avoir déployé ses troupes en Somalie pour les combattre aux côté de l’AMISOM, y ont mené de sanglantes attaques. A l’instar, de celle de l’université de Garissa, qui a fait pas moins de 153 victimes ou encore l’attaque contre le centre commercial Westgate, au cœur de Nairobi, faisant une soixantaine de victimes.