Somalie : l’ONU lance un cri d’alarme

« J’estime que la Somalie est le théâtre de l’une des pires tragédies humanitaires au monde », a déclaré le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio, Guterres, alors qu’il visitait dimanche les camps de Dadaab, au Kenya, qui accueillent des dizaines de milliers de réfugiés somaliens. Ces dernières semaines, Dadaab – et les camps de Dollo Ado en Ethiopie voisine – a dû faire face à un afflux sans précédent de personnes fuyant la sécheresse en Somalie dont les effets sont encore amplifiés par le conflit.

Dadaab hébergeait déjà plus de 300.000 personnes avant la crise. Le complexe voit aujourd’hui sa population approcher des 400.000. Les réfugiés arrivent en masse dans les zones déjà surpeuplées des principaux camps, où les travailleurs humanitaires font leur possible pour les aider.