Somalie : hécatombe à l’Amisom, 50 soldats tués par les shebab!

Les insurgés somaliens shebab ont tués mardi 50 soldats de la force de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), après avoir mené une attaque sur une de leur base.

Une fois de plus les shebab ont frappé fort. Au moins 50 soldats ougandais de la Force de l’Union africaine (AMISOM) ont été été tués lors de l’attaque mardi de leur base, à Jalane, dans le sud de la Somalie par les insurgés somaliens, selon des militaires occidentaux incorporés à l’AMISOM). « Les estimations sont qu’au moins 50 militaires de l’Amisom ont été tués », dans l’attaque de la base de Jalane, dont les shebab, se sont emparés pendant un moment, indique la note rédigée à l’intention de diplomates, précisant également qu’au total une centaine de soldats « manquent à l’appel ».

L’attaque a été menée par le biais d’une voiture piégée, qui se serait dirigée vers cette base militaire avant que les assiallants ne pénètrent à l’intérieur du camp. Le porte-parole des opérations militaires des shebab avait affirmé que « la base de l’AMISOM à Janale était désormais sous le contrôle de ses hommes ». Une information que la la force de maintien de la paix en Somalie avait démenti. « Les informations selon lesquelles la base a été prise et nos armes saisies sont fausses », précise la force africaine, sans fournir de précision sur d’éventuelles victimes.

Selon ce témoin, « de nombreux habitants ont pénétré dans le camp après la fuite des soldats de l’UA et l’ont pillé avec les shebab qui chargeaient les cadavres dans un camion. J’ai vu près de 30 soldats tués durant les combats ». Bien qu’ils soient combattus par l’AMISOM les shebab ont toujours une grande capacité de nuisance en Somalie, où les attentats, au cœur de la capitale Mogadiscio ne sont pas rares.

Pourtant, le 23 juillet dernier, le gouvernement somalien avait décidé d’amnistier tous les shebab qui abandonneraient la violence pour rejoindre le processus de paix. Tout porte à croire que cet appel n’a visiblement pas été entendu…