Somalie : Deux humanitaires tués dans une fusillade

Deux employés de Médecins Sans Frontières, un Belge et un Indonésien, ont ont été tué ce vendredi à Mogadiscio, en Somalie. D’après un communiqué de l’ONG, les deux volontaires sont décédés dans une fusillade.

« MSF profondément choquée et attristée par la mort de deux volontaires dans une fusillade à Mogadiscio, en Somalie », indique un communiqué de Médecins Sans Frontières (MSF). Il s’agit de Philippe Havet, un coordinateur d’urgence belge de 53 ans, engagé dans l’organisation depuis 2000, et Andrias Karel Keiluhu, un médecin indonésien de 44 ans, à MSF depuis 1998. Ils ont été tués suite à une fusillade qui a eu lieu jeudi matin dans un bâtiment de l’organisation, à mogadiscio, la capitale somalienne. L’un des deux humanitaires a perdu la vie au cours de l’attaque alors que le second est décédé le soir même après une intervention chirurgicale. « Les corps des deux employés de MSF ont été emmenés à Nairobi », la capitale du Kenya, selon un responsable sécuritaire somalien, Mohamed Ibrahim, rapporte l’AFP.

Pour l’heure, les circonstances exactes de la fusillade restent floues selon l’organisation. Le tireur a toutefois été interpellé. « Les circonstances exactes de la fusillade ne sont pas encore claires. Notre priorité est de prendre soin des personnes les plus affectées par cette tragédie, en particulier les familles et les collègues des victimes. » Selon les premiers éléments de l’enquête, le tueur se serait disputé avec son employeur avant de commettre son geste fou. Pour des raisons de sécurité, MSF a pris la décision de déplacer certains collaborateurs sans pour autant arrêter les travaux humanitaires à Mogadiscio et dans le reste de la Somalie.

Déjà, en octobre, deux humanitaires espagnoles de MSF avaient été enlevés à Dadaab, la ville qui accueille les plus grand camps de réfugiés au Kenya, avant d’être emmenés en Somalie. D’après l’ONU, la Somalie, en situation de famine et en état de guerre civile, est l’un des pays les plus dangereux au monde pour les travailleurs humanitaires. Mais tout cela n’affectera d’aucune manière l’engagement de MSF en Somalie qui rappelle que l’ONG est « présente en Somalie de manière continue depuis 1991, travaille aujourd’hui sur treize projets et mène des activités médicales liées à l’urgence actuelle, des campagnes de vaccination et des interventions nutritionnelles. MSF apporte également une assistance aux réfugiés somaliens dans les camps de Dadaab, au Kenya et Dolo Ado, en Ethiopie. »