Somalie : ce que l’on sait de l’attaque visant l’aéroport international de Mogadiscio


Lecture 2 min.
Soldats en Somalie
Des soldats en Somalie

La police somalienne a annoncé avoir mis en échec une attaque armée, ciblant l’aéroport international de Mogadiscio, dans la matinée de ce mercredi 23 mars.

L’aéroport international de Mogadiscio a été la cible d’une attaque shebab, dans la matinée de ce mercredi 23 mars. Après cette attaque, la police somalienne a annoncé la neutralisation de « deux hommes armés ayant tenté de franchir l’une des entrées de l’aéroport », a affirmé le porte-parole de la police, le colonel Abdel Fattah Adam, cité par les médias de la place.

Dans sa communication, le porte-parole de la police somalienne a indiqué que « les forces de sécurité ont riposté » contre cette attaque visant ce lieu stratégique qui abrite des bureaux de l’ONU, des ambassades et une base de la force de l’Union africaine (Amisom). Selon des sources sur place, l’attaque ciblant l’aéroport international de Mogadiscio a été menée par des hommes lourdement armés qui ont forcé l’entrée sécurisée de la « zone verte » de ce lieu stratégique. Cette attaque a été revendiquée par le groupe le mouvement armé Shebab. Elle visait la « base militaire d’Halane » et notamment « la  section des ambassades et des missions internationales » situées dans l’enceinte de cet aéroport.

L’attaque de ce mercredi est la troisième en l’espace de deux mois. Le 18 janvier, une attaque menée par le même mouvement a causé la mort d’au moins quatre personnes et fait une dizaine de blessés à Mogadiscio. Deux jours avant, une autre attaque revendiquée avait ciblé le porte-parole du gouvernement, Mohamed Ibrahim Moalimuu. La résurgence de ces attaques après une période d’accalmie relance le débat sur l’activisme du mouvement armé Shebab dans plusieurs pays de la corne de l’Afrique.

A lire : Somalie : au moins quatre morts dans un attentat à Mogadiscio

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter