Somalie : au moins 3 militaires abattus par les shebab, 17 soldats ougandais tués ou blessés ?


Lecture 2 min.
Soldats en Somalie
Des soldats en Somalie

Une attaque perpétrée par le groupe terroriste shebab, contre une base de l’armée somalienne, a coûté la vie à au moins trois militaires. Une autre attaque, la veille, contre une base de l’AMISOM a été revendiquée par les shebab qui parlent d’au moins dix-sept militaires ougandais tués ou blessés.

Le groupe terroriste shebab, a lancé une attaque meurtrière, vendredi 17 décembre, contre une base de l’armée somalienne, située à la périphérie de Mogadiscio, la capitale de ce pays d’Afrique de l’Est. Les terroristes ont saisi l’opportunité du retrait de cette base de la troisième division de l’armée somalienne pour lancer leur assaut meurtrier.

Selon un responsable militaire qui s’est confié à Anadolu, le groupe shebab « a lancé une attaque surprise contre le poste d’observation avancé de l’ANS, à Hilwayne, tuant trois militaires en service ». Le poste militaire objet de cette attaque étant situé dans la région du Moyen Shabelle, à 25 kilomètres au nord de Mogadiscio.

Cet assaut intervient après un autre perpétré la veille jeudi, qui porte aussi la signature des shebab, contre la base de Bulomarer de l’AMISOM (Mission de l’Union Africaine en Somalie), située à 123 kilomètres au Sud de Mogadiscio. Les terroristes auraient tiré des obus de mortier en direction de la base de l’AMISOM.

Dans cette autre attaque, il n’est pas à écarter que parmi ces obus, certains aient pu atterrir dans la base de la mission africaine. Le groupe shebab a toutefois revendiqué cette attaque contre la base de l’AMISOM, précisant, toujours selon Anadolu, que « dix-sept soldats ougandais ont été tués ou blessés dans une attaque des moudjahidines contre la base de Bulomarer dans la région du Bas-Shabelle ».

A lire : Somalie, au moins 8 morts dans une attaque revendiquée par les shebabs

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter