Somalie : 13 morts dans un double attentat devant le Palais Présidentiel

Carte politique de la Somalie / Wikipedia

Un attentat suicide à la voiture piégée a tué au moins 13 personnes et en a blessé de nombreux autres ce samedi près du palais présidentiel de Mogadiscio, capitale de la Somalie, a annoncé la police. Une seconde explosion a eu lieu peu après à proximité, alors que les secours commençaient à arriver sur les lieux.

Les deux attentats ont été revendiqués par le mouvement Shabab lors d’une émission à sa radio Andalus, un groupe islamiste lié à Al-Qaïda. Le groupe a déclaré que la deuxième explosion était également due à une voiture piégée.

Le responsable de la police, le capitaine Mohamed Hussein, a déclaré que l’attentat visait un poste de contrôle militaire près de l’entrée arrière du palais présidentiel. Un autre porte-parole de la police, le colonel Ahmed Mohamud, a déclaré que le nombre de morts incluait des civils et des soldats. La télévision somalienne Universal TV, basée à Londres, a indiqué que trois de ses collaborateurs dont un journaliste, Awil Dahir Salad sont morts dans l’attentat.

Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab ou Shabab ont ensuite perdu beaucoup de terrain mais restent toujours dangereux et mènent des d’attaques régulières à Mogadiscio, visant parfois des civils et souvent des militaires. Les membres du groupe veulent déloger le gouvernement central et imposer une interprétation stricte de la charia. En octobre 2017, un double attentat à la bombe dans le district de Hodan avait tué sans doute près de 500 personne.