Small X, de « Phoenix » de Safi à « Dragon » du rap marocain


Lecture 2 min.
Small X, rappeur marocain
le rappeur marocain Small X

Ancien du groupe de rap marocain « Shayfeen » avec Chouaib Ribati alias « Shobee », de 2011 à 2020, le jeune rappeur de Safi « Small X », de son vrai nom Abdessamad Lamrik, décide de prendre son destin en main pour faire une carrière en solo en 2021. Il révèle après « Phoenix », un EP de 7 titres. Il est parmi les artistes qui ont collaboré avec le maestro El Grande Toto dans son album Caméleon, à travers le titre « Thezz ».

Âgé de 31 ans, Abdessamad Lamrik alias « Small X » est une valeur sûre du rap marocain. Il fait désormais partie de la crème du hip-hop dans le royaume chérifien. Après une dizaine d’années à collaborer avec Ribati alias « Shobee » dans le groupe « Shayfeen », il décide de voler de ses propres ailes, pour faire une carrière en solo, en 2021. Il sort, à l’occasion, « XXL ». Il révèle après « Phoenix », un EP de 7 titres. Un projet qui lui permet d’intégrer le top 10 des meilleurs rappeurs au Maroc. « Phoenix symbolise la renaissance, l’énergie de mon âme qui ne veut pas mourir. Je peux descendre, mais je reviens toujours », confie Small X.

« C’est quand j’ai décidé de me lancer en solo que ma carrière a pris une vitesse nouvelle puisque je ne pouvais plus me baser sur la notoriété, notamment médiatique, de « Shayfeen ». J’avais eu pour challenge de tout recommencer à zéro ou presque. Les chiffres de streaming de mon nouvel EP « Phœnix » sont, pour moi, la preuve que je suis sur le bon chemin : l’expérience de plus de 10 ans avec « Shayfeen » m’a énormément appris, sur moi-même, l’artiste et l’humain. Mais, aujourd’hui, j’ai plus de liberté artistique en solo », a-t-il déclaré.

Le natif de Safi s’affiche désormais comme l’un des portes étendards du rap marocain. Sa trap envoûtante, développée tout au long du projet, se marie avec d’autres influences, notamment soul-funk sur le titre « Briya », d’ailleurs revisité avec l’excellent live band Aykonz. Grâce à sa voix éraillée, il dénonce les problèmes de la société… Plus que jamais libre, il continue d’apporter du sens à son art. Sur le titre « B&M » (Baba & Mama), il raconte le sort réservé aux enfants de couples divorcés.

« Il y a des femmes qui traitent les enfants de leur mari, comme si c’étaient les leurs et d’autres qui les délaissent totalement. Il y a des enfants qui vivent dans la rue, sont morts ou sont devenus junkies à cause de ça… C’est un sujet qui me touche, car je l’ai vécu et je l’ai vu. Je l’ai enregistré avec beaucoup d’émotion », a expliqué Small X, qui s’engage pour la cause des plus démunis.

YouTube video
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter