Smail Akdim, l’homme qui fait rayonner la mode marocaine

Smail Akdim (21 nov 21)
Smail Akdim

Les Marocains sont un peu partout à travers le monde et chacun essaie d’exceller dans son secteur. C’est le cas de Smail Akdim, qui vit actuellement au Canada où il s’est fait un nom et une réputation dans la haute-couture et l’artisanat. D’ailleurs, il se considère en mission permanente pour représenter dignement le Maroc. Smail Akdim n’a pas choisi la mode par hasard.

Depuis son plus jeune âge, Smail Akdim a toujours apprécié les belles choses et tout ce qui est charismatique et esthétique. Avant de choisir une école de mode, il entre dans cet univers en tant que mannequin, à l’âge de 18 ans. Mais ce choix n’a pas toujours été soutenu par sa famille, à Rabat. Son père voulait le voir poursuivre une carrière de scientifique et parvient à convaincre son fils d’étudier l’économie. Personne ne peut échapper à son destin et Smail Akdim se sent plus à l’aise dans ce monde de la mode.

« Mon père me disait : « Si tu veux faire de la couture, vas dans un coin de la maison ». Il ne considérait pas ça comme un métier mais plutôt un hobby », révèle-t-il. Mais, Smail Akdim finira par imposer son choix de carrière, en intégrant une école et en se spécialisant en stylisme et modélisme. Il a également commencé un stage international pour élargir son expertise. C’est en 2006 qu’un grand événement va propulser sa carrière. Il a été sélectionné parmi des centaines de créateurs marocains pour représenter le royaume dans l’émission de téléréalité « Mission Fashion ».

Le jeune Smail Akdim fait alors la rencontre du créateur de renommée internationale, le Libanais Elie Saab. « J’ai alors réalisé que j’ai le potentiel pour ouvrir ma boutique et mon atelier de Haute-couture à Casablanca. J’étais en même temps en train de mélanger et mixer les cultures marocaine et occidentale pour présenter le patrimoine artisanal et le savoir-faire du royaume. Nous avons créé « Caftan du Maroc », un événement qui a joué un rôle essentiel pour l’industrie de la mode au Maroc. Modernisé en s’inspirant des borderies et de thèmes venant des quatre coins du monde », raconte-t-il.

Par ailleurs, Smail Akdim a travaillé pendant 10 ans en Afrique de l’Ouest, pour promouvoir l’artisanat marocain. « J’ai travaillé en Afrique de l’Ouest pendant 10 ans, pour promouvoir l’artisanat. Les événements étaient surtout pour aider des personnes ou des associations, avec plusieurs thèmes. C’était un partage et cela m’a permis d’exposer aux gens les accessoires du Maroc, la soie que nous brodons, les finitions…», ajoute celui qui dit avoir réalisé ses rêves.