Six mois critiques pour le Soudan du Sud

Le 3 mai, lors d’un sommet à Addis-Abeba, les partis rivaux du Sud-Soudan ont convenu d’une prolongation du délai de six mois pour former un gouvernement d’union, conformément à l’accord de paix conclu en septembre 2018 entre les alliances du président Salva Kiir et de l’ancien vice-président Riek Machar. .

Un retard consensuel était devenu la meilleure option disponible pour sauver l’accord de paix du Sud-Soudan, qui a donné lieu au premier cessez-le-feu durable en cinq ans de conflit.

Dans cette déclaration, Crisis Group affirme que les six prochains mois ne devraient pas être gaspillés, contrairement aux huit derniers. Les deux parties doivent prendre des décisions difficiles et les partenaires étrangers du Sud-Soudan doivent les encourager et faire pression sur eux pour qu’ils le fassent afin d’empêcher le retour à la guerre.

Lire l’analyse complète de Crisis Group