Sierra Leone : le virus Ebola frappe encore, quatre morts

Quatre nouveaux décès dus au redoutable virus Ebola sont survenus en Sierra-Leone.

Quatre personnes sont mortes de fièvre hémorragique virale, dont un cas a été confirmé comme étant dû au virus Ebola en Sierra Leone, selon un nouveau bilan fait ce lundi par le ministère sierra-léonais de la Santé, qui avait auparavant fait état de quatre cas confirmés d’Ebola.

« Je peux formellement confirmer que la maladie d’Ebola est apparue dans certains villages de la zone de Koindu, frontalière du sud de la Guinée, nous avons quatre décès », a déclaré le directeur de la Prévention et du Contrôle des maladies au ministère de la Santé, Dr Amara Jambai, à la radio publique SLBC.

Il avait dans un premier temps indiqué que les quatre décès avaient été analysés puis confirmés comme étant causés par l’Ebola.
Il est revenu sur cette déclaration en expliquant qu’un seul des quatre cas a été confirmé comme étant dû à l’Ebola et que les analyses se poursuivaient pour les trois autres cas. « Sur les quatre décès, un seul a été confirmé comme causé par l’Ebola après deux examens distincts au laboratoire de l’hôpital de Kenema. Nous étudions toujours la cause du décès pour les trois autres cas », a-t-il dit.

Ces décès comptent parmi onze cas suspects admis à l’hôpital de Koindu, selon le Dr Jambai. « Nous avons reçu un premier rapport vers la fin de semaine dernière faisant état d’une augmentation du nombre de cas de diarrhées et vomissements à Koindu. Nous avons immédiatement dépêché une équipe médicale dans la région pour enquêter », a-t-il expliqué.

La Sierra Leone, affectée par la fièvre hémorragique, est frontalière du sud de la Guinée, qui a enregistré depuis janvier plusieurs dizaines de morts dus à l’Ebola.