Sida : la répression met en danger les homosexuels africains

Réprimés, « les homosexuels continuent à alimenter l’épidémie », a indiqué Michel Sidibé, le directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le sida (Onusida) à Irin/PlusNews. Dans
deux tiers des pays africains, l’homosexualité est condamnée par la loi. Résultat : « les homosexuels vivent dans la clandestinité », note le patron d’Onusida, et sont ainsi exclus des programmes de lutte contre le Sida.