Shopping et courbatures

400 magasins, l’équivalent de 50 terrains de football : Canal Walk est le plus grand centre commercial d’Afrique. Mieux vaut ne pas souffrir d’agoraphobie au pays des Springboks.

Alors à l’heure des cadeaux de Noël, faut-il envier les Sud-africains ?

Et au Cap perdre la boule, rongés par les dilemmes, usés par les courbatures. Car en cela rien n’est bon, ni pour le corps ni pour l’esprit, sauf à découvrir cette singulière règle de physique qui veut que  » plus les paquets deviennent lourds plus le porte-feuille devient léger « . Simple principe de vases communicants.

Mais, dussions-nous payer de notre personne, le plaisir d’offrir est là, tapis dans nos bonnes âmes de Pères Noël. Se promener dans les galeries marchandes et s’émerveiller à son tour d’une abondance à portée de main.

Et les pauvres alors ? Ceux dont le ventre crie famine et dont les poches sont habitées par les courants d’air ? Les bolcheviks de la vingt-cinquième heure auront tôt fait de pourfendre les affres du Grand Capital.

Mais après tout :  » ce n’est pas parce qu’on est au régime qu’on n’a pas le droit de regarder le menu  » rétorqueront les petits malins. Soit. Réponse bien ingénue du berger à la bergère pour clore un débat à jamais ouvert.

En ces périodes de fête, proposons aujourd’hui une trève et réjouissons-nous tranquillement. Car après tout, comme le dit si bien l’adage populaire :  » C’est pas tous les jours Noël « .

Toute l’équipe d’afrik souhaite de joyeuses fêtes à tous les internautes d’Afrique et d’ailleurs !